Un bébé qui refuse les interactions, un enfant qui ne parle pas, un adolescent qui s’interdit de manger, autant de signes qui doivent vous alerter sur la santé mentale de vos enfants.

Dès ses 2-3 ans, on peut amener un enfant chez le pédopsychiatre. On en compte près de 500 pédopsychiatres en France.

Mais comment réussir à comprendre si un pédopsychiatre est réellement nécessaire pour son enfant ?

En effet, la construction d’un enfant n’est pas chose facile et parfois parler avec un adulte qu’il ne connait pas peut fortement l’aider à se construire.

Maman Arrive vous explique comment une thérapie chez un pédopsychiatre peut aider des enfants qui ressentent du mal être.

Quand consulter un pédopsychiatre ?

 De l’enfance à l’adolescence, un jeune va connaître de nombreux bouleversements et peut parfois souffrir de troubles mentaux. Pour comprendre si votre enfant a besoin d’aide, il y a plusieurs signes à reconnaitre.

Voir les signes

Chez l’enfant de 3 à 9 ans, on peut regarder les troubles d’alimentation et de sommeil, mais aussi les difficultés d’acquisition du langage, de la concentration,… On peut aussi regarder les problèmes de collectivité : refus de se faire des amis, de jouer, d’aller à l’école…

Chez les préadolescents de 9 à 12 ans, ces troubles peuvent toujours être d’actualité mais de nouveaux signes d’alertes apparaissent. Certains sont même signal de dépression comme la perte de la volonté et du plaisir, la fatigue même avec un bon cycle de sommeil,… L’enfant met alors en place la stratégie de fuite, d’isolement et d’évitement d’un côté et de l’autre l’agressivité.

A nouveau, chez les adolescents de 12 à 17 ans, les troubles cités précédemment sont toujours présents. Si les signes de dépression n’ont pas alertés suffisamment avant, ils peuvent désormais s’accompagner de troubles du comportement comme des violences auto-infligés Les troubles alimentaires sont aussi très fréquents à cette période.

Que prend en charge le pédopsychiatre ?

Comme dit précédemment, un pédopsychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. Il existe plusieurs familles de maladies psychologiques que le thérapeute est en mesure de traiter.

Il peut aider l’enfant dans le champ des troubles anxieux, des dépressions ou des accès de colère. Il est également spécialiste de la famille des addictions : de l’alcool à la drogue en passant par les jeux vidéo ou le téléphone. Le thérapeute est aussi habilité dans les troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie ou de la boulimie. Il peut aussi aider les enfants atteints de TDA/H.

Le déroulement d’une consultation

Une thérapie chez le pédopsychiatre se déroule en plusieurs étapes pour le bien être mental de l’enfant.

Durant les premières séances, le spécialiste reçoit l’enfant et ses parents pour leur expliquer le déroulement de la thérapie. Une fois analysé le motif de la consultation, les séances suivantes peuvent commencer. Si l’enfant arrive à rester seul, le pédopsychiatre peut s’adapter à l’âge de l’enfant pour échanger avec lui à travers la parole mais aussi des jeux, du dessin,…

Si le problème tient aussi des parents, les parents échangeront seuls à seuls avec le thérapeute durant le nombre de séances nécessaire. La troisième étape consiste à retrouver l’enfant et les parents ensembles pour garantir la suite du projet de soin. Les parents jouent un rôle essentiel dans le suivi de l’enfant.

Il est nécessaire d’expliquer à votre enfant qu’il ne s’agit pas d’une punition, mais d’un moyen de l’aider. Ce n’est pas non plus une honte mais plutôt avoir le courage de parler de ses problèmes à un adulte.