Faire manger de tout aux enfants : mission impossible ?

Faire manger des repas équilibrés à son enfant peut devenir une réelle épreuve lorsqu’il ne jure que par les pâtes.

Leur activité préférée : grimacer devant le nouveau légume que vous essayez de lui faire découvrir.

Si nous sommes parfois démunis, il existe heureusement des astuces pour encourager notre enfant à manger de tout, et en redemander.

Cacher certains aliments, faire participer son enfant à la préparation du repas, jouer sur l’aspect esthétique de l’assiette, voici des astuces que nous avons adoptées pour en finir avec ce casse-tête quotidien.

Camoufler les légumes, une supercherie qui fonctionne

Votre enfant, aime les nuggets, les pâtes mais rechigne devant ses brocolis ? Pas de panique, il suffit d’intégrer ces légumes de manière subtile.

Des nuggets de légumes par exemple seront un très bon moyen pour les faire progressivement aimer. Le côté croustillant du nugget rendra le repas plus apetissant.

Les gratins et les quiches sont aussi très efficaces pour dissimuler des légumes. Avec une base d’œuf et de fromage, le goût des légumes sera atténué et nos petits pourront s’y habituer plus facilement.

Vous pouvez enfin miser sur le trompe-l’œil, en proposant des plats qui ressemblent à ce qu’ils aiment tant : des tagliatelles aux légumes, des frites de patate douce, etc.

Notre recette favorite : réalisez une ratatouille, que vous mixez jusqu’à obtenir une sauce, et accompagnez-la de pâtes.

Proposer les aliments délicats progressivement

Difficile de faire manger un plat entier de légumes à votre enfant ? C’est normal ! La clé : y aller progressivement.

Présentez-lui au début qu’une petite portion de ce légume, et demandez-lui s’il en veut encore. Par ailleurs, intégrez des aliments délicats à des aliments familiers sera beaucoup moins rebutant pour un enfant qui découvre son assiette.

Par exemple, glissez quelques morceaux de légumes dans ses pâtes ou bien réalisez une purée à base de pommes de terre et de chou-fleur.

 Votre enfant pourra davantage apprécier ce repas, et manger équilibré ne sera qu’une partie de plaisir.

Le faire participer à l’élaboration du repas

En commençant par l’emmener faire les courses avec vous. Et oui, vous redoutez déjà les caprices auxquels vous allez devoir faire face, et pourtant, cela s’avère bénéfique.

L’enfant ressentira moins d’hostilité envers ces aliments verts, venant tout droit de Mars. Dans la même lignée, il est alors important de cuisiner avec eux.

Cela lui permettra de mieux connaître les aliments qui l’entoure et de mieux les apprivoiser. Il sera aussi tout content de faire comme les grands, et deviendra bien plus enclin à goûter et à aimer ce qu’il a lui-même préparé.

Présenter une jolie assiette

Variez les couleurs, les formes, les textures ! Une assiette appétissante donnera plus envie à votre enfant ! Vous pourrez mélanger les brocolis et les épinards avec d’autres légumes pour un arc-en-ciel de couleurs. 

Pour un côté plus ludique, vous pouvez aussi travailler la disposition des aliments : dessinez un bonhomme avec ses petits-pois carottes par exemple ! Et si votre enfant rechigne à manger sa soupe, personnalisez-la en dessinant dessus des motifs avec de la crème.

Pas de chantage, ni de punitions

Lorsque l’enfant refuse de manger des légumes, il est tentant d’insister, voire d’avoir recours aux menaces ou au chantage (tu pourras sortir de table quand tu auras mangé tes légumes, etc).

Mais c’est en réalité contreproductif : En forçant l’enfant à manger ses légumes, on associe dans son esprit les légumes à une expérience désagréable, et le rendra encore plus réfractaire à ces aliments par la suite.

Expliquez-lui plutôt calmement qu’il n’aura rien d’autre à manger jusqu’au prochain repas et qu’il aura très faim s’il ne mange pas maintenant.

Si vous persévérez dans cette méthode, l’enfant finira par céder et par manger tout ce que vous lui donnerez.

Pour aller plus loin…

Ça y est ! Vous disposez enfin de tous les outils pour faire de ces repas, un moment plaisant pour les petits comme pour les grands.

Et si l’inspiration vous manque parfois, vous pouvez toujours vous référer à notre catégorie « Recettes » dans laquelle nous vous partageons des idées de recette, et où les légumes sont indétectables (mais bien présents).

Sur ce, bon appétit !

Tout juste sortis du four !