Vous voilà parents et vous avez envie d’éduquer vos enfants avec bienveillance et de leur faire découvrir le monde ?  Utilisez les principes de la pensée Montessori.

Saviez-vous qu’en 2017 les écoles publiques ont perdu 30 000 élèves au profit des écoles Montessori ? Et que Steve Jobs, Bill Gate, Jeff Bezos ou même les princes William et Harry ont été éduqués avec la pensée Montessori ?

Mais cette approche éducative reste encore inconnue en France, même si de plus en plus de parents s’y intéressent.

Ainsi, cette technique d’éducation bienveillante se compose de plusieurs principes de pédagogies alternatives.

A la fin de cet article, vous saurez tout sur la pensée Montessori et comment l’appliquer avec vos enfants.

Montessori et sa pensée     

La pédagogie Montessori est une méthode d’éducation alternative, basée la confiance en soi, l’autonomie, les expérimentations et le partage avec l’enfant. Inventée à la fin du XIX siècle en Italie, cette technique connait un nouvel entrain ces dernières années.

Maria Montessori, médecin italienne

Maria Montessori était l’une des premières femmes médecins, en Italie à la fin du XIXème siècle. Cette militante active de reconnaissance des droits de l’enfant, étudie d’abord pendant des années les enfants avec une déficience mentale qu’elle observe dans des asiles et cliniques psychiatriques.

Ainsi, elle réussit à analyser leurs comportements, leurs sens de l’observation et leurs différences et propose des principes éducatifs qui correspondraient à ces enfants. A partir de 1901, Maria Montessori se rend compte que ses méthodes s’appliquent aussi parfaitement à des enfants non porteurs de troubles mentaux.

 En 1907, ayant formé plusieurs éducateurs et croyant à la possibilité de sa réussite, elle ouvre sa première école à Rome. La méthode Montessori est née.

La pensée Montessori

La pensée Montessori repose sur les trois piliers suivants : la posture particulière de l’éducateur, l’environnement préparé et le matériel pédagogique spécifique. Cette pédagogie s’appuie sur plusieurs principes.

 Il existe des périodes chez l’enfant durant lesquelles il sera plus ou moins capable de développer une certaine compétence qu’on lui proposera grâce à une pédagogie positive. Par exemple, il y a le langage, la coordination des mouvements, l’ordre, l’apprentissage des sens, le comportement social, et bien d’autre. L’enfant commence une nouvelle étape quand et seulement quand il se sent prêt et que la précédente est déjà bien intégrée.

Quelques exercices de la pensée Montessori

Il existe de nombreuses activités pour faire Montessori à la maison ou même à l’école.

Prenons l’exemple des bouteilles sensorielles grâce auxquelles les enfants vont développer leur propre rythme de découverte. Avec des bouteilles remplies d’eau colorée, d’huile, de paillettes, de riz, de pompons et d’autres, les enfants peuvent découvrir les bruits les mouvements, compter les couleurs, etc.

Dans un beau sac de couleur vive, cachez des objets mystères de formes et textures différentes. A l’aveuglette la main dans le sac, encourager votre enfant à deviner ce qui se cache. Cela fera un excellent temps de partage et pour lui une découverte de son sens tactile.

La boite à bouton fera travailler le tri et la discrimination visuelle à votre enfant. Mélangez des boutons de différentes couleurs et tailles et demander lui de faire des tas selon la couleur ou la taille.

Enfin, travaillez son autonomie avec le jeu de l’éponge. Mettez une bassine à disposition de votre enfant et versez un peu d’eau. Laissez-le ensuite presser l’éponge et jouer avec. Vous pouvez alors lui apprendre à se servir à boire et à épongez quand il renverse de l’eau.